« Ecoutez le chant des anges »

Après le succès de la chorale virtuelle « La Bénédiction France » à la Pentecôte dernière, la même équipe revient en force avec un cantique de Noël. L’attaquant international français Olivier Giroud y lit le texte biblique de la Nativité.

Nous ne sommes pas encore totalement déconfinés, mais Noël est en avance. Pour le dimanche 29 novembre, premier jour de l’Avent, une chorale virtuelle reprend d’une même voix le vieux cantique populaire anglais Hark ! The Herald Angels Sing, écrit par Charles Wesley en 1739. Dans cette version, reprenant légèrement la traduction française du groupe évangélique Hillsong, Ecoutez le chant des anges, 140 choristes issus de 84 communautés chrétiennes de France, mais aussi de Belgique et de Suisse, chantent le mystère Noël. Surprise : à la fin du chant, le footballeur Olivier Giroud lit le texte biblique de la Nativité. L’étoile du champion du monde au service de l’étoile de Bethléem ! Le chanteur Grégory Turpin, les compositeurs Dan Luiten et Samuel Olivier, et le pasteur-rappeur François Furtade apparaissent également dans la vidéo.

D’où vient ce miracle ? Souvenez-vous : lors du premier confinement, déjà, un rayon de joie et d’espoir jaillissait sur les réseaux sociaux chrétiens. Une chorale virtuelle unique, composée de chanteurs issus de 110 communautés chrétiennes, prononçait une bénédiction sur la France. Mise en musique par l’Elevation Church, une Église évangélique américaine, sous le titre The Blessing, et traduite en français par l’Église québécoise Vie Nouvelle, La Bénédiction France fut un succès : la vidéo compte aujourd’hui plus de 500.000 vues, et son chant a été repris entre les deux confinements dans plusieurs Eglises chrétiennes, notamment à l’occasion de mariages. Confortée, l’équipe à l’origine du projet a décidé de repartir à l’aventure pour Noël.

« Toutes les Eglises qui avaient participé à La Bénédiction voulaient le refaire ! », confie Jean-Luc Sergent, pasteur de l’église anglicane St Barnabas de Londres, qui abrite une paroisse francophone, le French Connect. Parmi les chrétiens qui la fréquentent, Olivier Giroud, qui joue au club londonien de Chelsea depuis 2018. L’attaquant français a même mis aux enchères certains de ses maillots, lors d’un gala en ligne organisé par le French Connect, pour lever des fonds destinés aux chrétiens persécutés dans le monde. C’est cette communauté atypique qui a piloté ces deux chorales en vidéo, pour la Pentecôte et maintenant pour Noël. « Dès le mois de juillet, nous avons senti que l’Esprit-saint avait œuvré à travers ce chant. Dieu nous a permis de bénir la France, ce qui était la vocation initiale du French Connect, lors de sa fondation à Londres. » En reprenant un des nombreux Christmas Carols, qui sont une véritable institution outre-Manche, Jean-Luc Sergent espère susciter un même enthousiasme en France. « Notre but est de rappeler le cœur du message de Noël : un sauveur vous est né, soyez dans la paix et l’espérance. C’est l’invitation commune qu’on veut faire passer aux Français. Le chant est fait pour être transmis à un ami sur WhatsApp ! Qu’il circule de proche en proche ! »

Enregistré début novembre, Ecoutez le chant des anges rassemble toute la diversité du christianisme. Dans la liste des participants, outre les communautés de l’Emmanuel et du Chemin-Neuf, on retrouve des paroisses urbaines dynamiques, comme l’Église Lyon-Centre (catholique), le Temple du Marais (protestant réformé), à Paris, ou la méga-église Martin Luther King (pentecôtiste), de Créteil. Mais on découvre aussi de nombreuses communautés moins connues, telles les Sœurs Missionnaires du Christ Rédempteur, de Nancy, ou la basilique Notre-Dame du Folgoët, à Plabennec, en Bretagne. « Nous voulons dire à tous les chrétiens qui nous regardent : ce que vous voyez à l’écran, cela peut être vous ! », s’exclame le pasteur. Presque toutes les régions de France sont réunies dans la vidéo, la voix des chanteurs courant de la Normandie à la Martinique, de la Provence à la Bourgogne. « Il ne nous manque que la Corse, qui était présente la dernière fois ! »

Après La Bénédiction France, ce second chant atteste d’un élan œcuménique spontané entre groupes chrétiens actifs dans l’évangélisation, en particulier catholiques et protestants évangéliques. « Nous partageons le cœur de la foi. Dans le chant, toutes les Eglises se fondent dans le Corps du Christ. C’est l’Esprit Saint qui fait les choses, et qui travaille à la ramification », estime Jean-Luc Sergent, qui a œuvré sans lien avec les structures institutionnelles de la Conférence des évêques de France ou de la Fédération protestante de France : « ils ne nous ont pas contactés ». Toutefois, certains évangéliques hostiles à l’idée de travailler avec les catholiques ont exprimé leur désapprobation suite à La Bénédiction France. « Il y en a pour qui c’était inadmissible. Nous avons essuyé les plâtres », confie le pasteur.

Alors qu’en France, les lieux de culte sont pour le moment soumis à une règle de 30 personnes par célébration, le Royaume-Uni prévoit une « trêve » du 23 au 27 décembre, pour permettre à trois foyers différents de se réunir, notamment dans les églises. Dans l’incertitude, Ecoutez le chant des anges sera certainement un réconfort pour beaucoup. En attendant la prochaine vidéo du genre : « nous sommes déjà en train d’en préparer une pour Pâques 2021 ! », révèle Jean-Luc Sergent. Espérons que ce chant ne nous trouvera pas à nouveau confinés.

La Vie du 27.11.20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *