La prière d’Alliance / Relire sa journée.

Il ne s’agit pas de faire un « examen de conscience » mais de recevoir sa journée, de prendre 10 minutes pour la relire et la recevoir comme un don et un appel de Dieu.

Toute journée est une histoire où Dieu est présent en moi-même, dans les autres, dans les événements, les rencontres. Mais il faut prendre le temps de le reconnaître.

  • Lui dire « ME VOICI »

Me mettre d’abord dans une attitude d’accueil, de prière, pour me disposer à la rencontre du Seigneur. Demander à Dieu de voir cette journée avec un regard semblable au Sien.

  • Lui dire « MERCI »

Me remémorer une chose ou l’autre de ce que j’ai goûté, éprouvé, fait, subi mais aussi de ce que d’autres ont vécu et dont j’ai été témoin.
Réparer ce qui a été source de vie, de paix, de plénitude. Et me demander pourquoi.
Me réjouir pour ce qui a été heureux et bon et en remercier Dieu.

  • Lui demander « PARDON»                          

Repérer aussi ce qui a été source de tristesse, de découragement, d’amertume. Et me demander également pourquoi.
Discerner les appels à aller de l’avant, les appels à demander pardon.
Ayant ainsi identifié, avec la grâce de l’Esprit Saint, les moments où ma manière d’être et de vivre n’ont pas été évangéliques, demander pardon à Dieu, se réconcilier avec Lui, avec moi, avec les autres…

  • Inventer avec Lui DEMAIN : « S’IL TE PLAIT»

M’ouvrir à demain avec une force renouvelée. Exprimer à Dieu mon désir de vivre la journée de demain avec Lui. En pensant à demain, Lui demander tel ou tel secours, grâce, aide, faveur… afin de vivre réellement avec Lui et par Lui chaque événement, aussi modeste soit-il.

Conclure ce dernier temps par une prière d’Eglise, par exemple le « Notre Père » qui me met en relation avec tous les Chrétiens, avec tout le peuple de I ’Alliance.

En écrivant jour après jour brièvement les éléments saillants de cette prière, une ligne spirituelle peut se dessiner : la manière personnelle et unique par laquelle je suis appelé(e) à suivre le Christ.

Garder ainsi des traces écrites et en parler à quelqu’un d’expérimenté dans l’Église aide à mieux reconnaître dans la durée la présence et l’action de Dieu dans ma vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *