Rapport de la CIASE

Depuis de longues années, l’affaire des abus sexuels dans l’Église occupe une grande place dans les médias. Elle va revenir sur le devant de la scène ce 5 octobre lorsque sera dévoilé le rapport Sauvé. Avec lucidité et courage, la Conférence des Évêques de France, soucieuse de faire toute la lumière sur cette situation, a mandaté, en 2018, une commission indépendante présidée par Jean-Marc Sauvé. Avec l’équipe qu’il a constituée, il a surtout écouté de très nombreuses victimes qui ont osé parler des traumatismes subis, de leur impact sur leur vie adulte, de leur vision actuelle de l’Église et de leur attente de réparation.

Pour vous informer sur cette démarche des Évêques, vous trouverez ci-dessous un document produit par la Conférence des Évêques de France en mars 2021. Il peut contribuer à la réflexion de chacun, aider à prendre conscience de sa responsabilité et permettre de prendre part à la douleur de tous ceux que notre Église a blessés. Le 5 octobre, en recevant le rapport Sauvé, acceptons de voir en face la réalité et de rechercher ensemble des solutions à notre portée.

Frères et sœurs,

Nous prions ce dimanche pour les personnes victimes d’abus sexuels sur mineurs.

Mardi prochain, le 5 octobre, Monsieur Jean-Marc Sauvé, président de la CIASE, la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Église, remettra publiquement aux évêques de France et aux supérieurs des congrégations religieuses le rapport que l’Eglise lui a commandé, il y a 3 ans.

Rappelons la triple mission de cette commission :

 Etablir les faits sur les terribles affaires de pédophilie au sein de l’Eglise depuis 1950.

  • Comprendre pourquoi et comment ces drames ont pu avoir lieu et comment ils ont été traités.
  • Examiner l’action de l’Eglise pour lutter contre la pédophilie et faire des recommandations.

Pour leur part, les évêques se sont mis à l’écoute des personnes victimes et ont pris en mars dernier toute une série de décisions qu’ils ont présentées aux fidèles dans une lettre aux catholiques de France. Nous sommes engagés dans la mise en œuvre de ces mesures nouvelles pour faire de l’Église une maison plus sûre.

Mardi prochain, la publication du rapport de la CIASE sera une épreuve de vérité et un moment rude et grave. Nous allons étudier ces conclusions pour adapter nos actions. C’est dans une attitude de vérité et de compassion que j’invite chacun d’entre nous à recevoir le contenu de ce rapport. Mais avant tout, nos pensées, notre soutien et nos prières iront toujours vers toutes les personnes qui ont été abusées au sein de l’Église.

Que le Seigneur de justice et de miséricorde nous conduise sur le chemin d’une vie nouvelle, dans l’Esprit Saint.

Mgr Christophe Dufour, Archevêque d’Aix et Arles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *